Naturopathie Vitaliste

La Naturopathie n’est pas une mode ou courant alternatif, une médecine « complémentaire », « douce », mais une vraie médecine traditionnelle qui appartien  t au domaine des médecines dites non conventionnelles agréée par l’OMS et l’Unesco. Cette discipline est reconnue au niveau européen.

La naturopathie Vitaliste repose sur des techniques d’éducation, de prévention et de soins, visant à la santé optimale et globale de toute personne, sa qualité de vie, l’auto-régénération de l’organisme grâce à des moyens naturels et écologiques regroupés en différentes techniques, une hygiène de vie et trois cures.

Sans aucun substitut, la naturopathie vitaliste atteint son but, basée sur la tendance de l’organisme à maintenir un équilibre et à se guérir lui-même.
Le but n’est pas de mettre un nom sur la maladie mais d’aider la personne à renforcer son système immunitaire pour se défendre contre celle-ci.

Différentes techniques sont mises en œuvre, elles font toutes appel aux agents naturels et comportent toutes plusieurs outils.

L’aliment : restriction et nutrition

L’exercice : mouvements pour solliciter nos organes, capter l’énergie et maintenir notre structure en bon état.

Les mains : massages bien-être, pour pallier une défaillance musculaire et permettre d’activer nos liquides humoraux afin d’améliorer leur filtration, pour relaxer, pour revitaliser.

La respiration : oxygénation de nos cellules afin de faciliter les éliminations, la revitalisation, et la nutrition.

Les plantes : pour faciliter le drainage des toxines, combler les carences ou pallier aux insuffisances glandulaires et/ou aux insuffisances organiques.

L’eau : par voie interne ou externe afin de faciliter la détoxination ou la revitalisation.

Les pensées : travail sur soi pour devenir conscient, se connaître, se relaxer et se reconstruire mentalement.

Les fluides : utilisation du magnétisme afin de canaliser de l’énergie au profit d’un tiers afin de l’aider à se recharger et ainsi lui permettre d’aller mieux.

Les réflexes : ils permettent d’agir sur un organe en sollicitant le système nerveux périphérique et le bulbe

Les rayons : la lumière, l’air, la musique, les odeurs… sont des moyens de nous recharger en énergie.

La Naturopathie Vitaliste se base sur une triple hygiène de vie conforme à la physiologie humaine :

L’hygiène alimentaire, qui est primordiale.

L’hygiène psycho-émotionnelle, l’harmonie est indispensable entre ces 2 énergies pour l’équilibre de l’individu dans sa globalité.

L’hygiène musculaire, la pratique d’une activité physique modérée quotidienne est indispensable à la santé pour la recharge énergétique, l’activation de la circulation, le renforcement musculaire….

« Un esprit sain dans un corps sain »

Pour les vitalistes, l’être vivant est lié au milieu qui le conditionne. Toute altération du milieu amène des stress physiologiques et psychologiques qui vont perturber l’apport d’énergie vitale et sa circulation interne. Nos mécanismes vitaux sont freinés ( mauvaise circulation, sommeil perturbé, assimilation et éliminations ralenties, etc…) les maladies font alors leur apparition. L’organisme se sature en déchets (toxines) et crée nos fameuses maladies.

La Naturopathie enseigne que l’homme est responsable de ses états organiques. La maladie est une échéance et non un “accident”. On peut donc l’éviter.

Les maladies sont des formes générales ou locales de l’auto-défense organique. Le naturopathe aide, développe la force vitale, et c’est « l’être » lui-même qui se guérit, s’il est malade.

Le terrain est tout. La Naturopathie nettoie, restaure, revitalise et stabilise le terrain, sur un rythme de trois cures, elles peuvent se succéder ou s’entremêler suivant vos besoins.

La cure de détoxication est une phase de drainage et d’élimination, elle est utilisée en toutes circonstances dès le début des soins.

La cure de revitalisation est une phase d’apport et de reconstruction, elle a pour but de combler les carences.

La cure de stabilisation vise à équilibrer les échanges et à maintenir la santé grâce à des  ajustements et une mise en place de nouvelles habitudes d’hygiène de vie.

Notre corps, un beau véhicule….

Pour illustrer ce que vous venez de lire, je compare souvent notre corps à une voiture.

Pour que votre voiture puisse rouler, vous faites ce qu’il faut : entretien adapté, bon carburant, batterie chargée… elle a donc la bonne énergie pour avancer. Si, au lieu de lui mettre de l’essence, vous lui mettez du gasoil, que se passe t-il ?

 


Pour nous, c’est la même chose, notre corps est un beau véhicule. Imaginez que vous ne lui mettiez pas le bon carburant (alimentation) et que vous ne l’entreteniez pas pour le faire avancer (sommeil, exercices, respiration…), que ce passe-t-il
 ?

Nous perdons notre énergie donc notre force vitale, nos batteries sont à plat, nous n’avons plus de jus, nous finissons par tomber malade, d’où l’intérêt de ce nourrir avec une alimentation adaptée à notre corps qui ne nous encrassent pas.

Si le voyant rouge de votre véhicule s’allume, vous n’allez pas simplement enlever l’ampoule. Vous recherchez la cause (manque d’huile, d’eau…), y remédiez et le voyant s’éteint sans avoir à y toucher. Pour la maladie, il en est de même. Nos symptômes représentent « une surchauffe de notre corps » et nous indiquent le dépassement de certaines limites dans notre comportement quotidien.

Un peu d’histoire…

 

 

La santé naturelle est liée à la pureté de nos humeurs (sang, lymphe et sérums). La « science des humeurs » remonte à la plus haute antiquité, par delà Hippocrate, l’école de Cos et les Esséniens, jusqu’aux Prêtres de la Haute-Egypte.

Les grandes civilisations du passé (Sumer, Egypte, Inde…) nous ont légué des trésors médicaux d’une extrême richesse. Chez les Assyriens par exemple, on trouve des documents traitant de l’hygiène alimentaire, des massages, des plantes… et autres techniques. Il en va de même chez les Hébreux, Akkadiens, Grecs (Cures à Epidaure). Si l’Allopathie pour des raisons qui lui sont propres, a oublié la règle d’or Hippocratique « Ne pas nuire », le Naturopathe ne l’oublie jamais.

C’est en 1935, que la Naturopathie s’est codifiée et développée. Son fondateur, le Biologiste P.V. MARCHESSEAU, avec un esprit de synthèse, hors du commun, sut réunir les différentes sciences. Il a été le premier à parler des hygiènes, en fonction de la constitution énergétique de l’homme (minérale, vitale, mentale et spirituelle)

 

Contact

Téléphone
06 58 03 82 21

E-mail
nadine.prigent@gmail.com

Adresse
Maison médicale
56230 BERRIC

Une question ?

Restez informé(e) !